Trottinette électrique, vélo électrique : comment choisir entre les deux ?

Comparaison trottinette électrique vs vélo électrique

Vous venez de sortir du confinement et vous devez reprendre la route du bureau. Vous avez certainement entendu parler des nouveaux moyens de déplacement écologiques : vélos à assistance électrique, trottinettes électriques… C’est peut-être le bon moment pour changer ses habitudes. Mais comment choisir entre le vélo électrique et la trottinette électrique ? Nous vous aidons à y voir plus clair…
Derrière une question très simple se cache en réalité un problème réel. Comment choisir entre deux modes de locomotion qui présentent tous deux des avantages et des inconvénients et qui partagent certaines de leurs caractéristiques ?
Voyons ensemble les critères principaux ainsi que les avantages et inconvénients de chaque solution.De la trottinette électrique ou du vélo électrique, lequel est le meilleur choix.

Quelle autonomie pour un vélo ou trottinette électrique ?

Le critère de l’autonomie de sa trottinette ou vélo électrique est le premier que nous traiterons, et pour cause : c’est souvent le principal sujet de préoccupation qui peut faire peur aux non-initiés à ces modes de déplacements écolos et modernes. Pourtant, l’autonomie est rarement un problème pour peu que l’on parvienne à estimer précisément ses besoins.
En règle générale, il est admis que les trottinettes électriques peuvent parcourir en moyenne 20 à 25 Km avant de devoir les recharger. Certaines trottinettes plus adaptées aux longues distances peuvent toutefois atteindre les 40 Km d’autonomie. Cette autonomie permet déjà d’accomplir de nombreux trajets du quotidien sans avoir à recharger tous les jours, dans la plupart des cas.
De l’autre côté, le vélo électrique dispose en moyenne de 50 Km d’autonomie, avec certains modèles pouvant s’approcher des 100 Km d’autonomie. Ces deux appareils peuvent donc être utilisés tous les deux pour des trajets relativement courts, mais les plus longs trajets devront se faire en vélo si l’utilisateur n’a aucun moyen de recharger sa trottinette électrique à mi-parcours. Le vélo est de fait un très bon allié pour ceux qui souhaitent pouvoir effectuer tous types de trajets avec leur appareil : trajets journaliers en ville pour aller au travail ou promenade en vacances par exemple. La trottinette quant à elle, sera surtout à privilégier sur les parcours quotidiens en ville ou de la ville à la banlieue : des trajets qui servent, la plupart du temps, à se rendre sur son lieu de travail tout en évitant les bouchons.

Découvrez les trottinettes pas chères chez imooving

Le niveau de confort du véhicule électrique

Niveau confort, l’évidence serait de répondre que le vélo s’en sort vainqueur haut la main… Mais ce n’est pas si simple que cela.
Il est vrai que la présence d’un large guidon et d’une selle font du vélo un très bon choix pour les personnes recherchant avant tout à parcourir un trajet rapidement sans sacrifier le confort. De plus, le vélo électrique dispose de deux roues assez grandes qui ont la capacité d’absorber une grande partie des chocs et des aspérités de la route. L’espace ne manque pas sur un vélo à assistance électrique, et cela permet l’installation de suspensions assez longues et donc, plus efficaces.
Tous ces éléments penchent en faveur du vélo électrique pour ce qui es du confort. Mais qu’en est-il de la trottinette électrique ?
La trottinette électrique est un mode de déplacement qui a énormément changé ces dernières années. Aujourd’hui, on est bien loin de la planche avec deux roues qui transmet tous les chocs à son utilisateur.
Les trottinettes électriques modernes disposent de plusieurs systèmes permettant d’augmenter le confort. Les roues des trottinettes électriques sont généralement interchangeables et permettent de passer des roues pleines à des roues à chambre à air. L’intérêt ? Pouvoir adapter son choix de roue au type de terrain. En effet, les roues pleines en gomme absorbent un peu moins les chocs et les aspérités de la route, mais présentent l’avantage d’être insensibles à la crevaison. De l’autre côté, les roues à chambre à air peuvent être crevées, mais absorbent les chocs de la même manière que celles d’un vélo électrique. Ce côté interchangeable est impossible sur un vélo.
Les trottinettes disposent aussi de plus en plus souvent de suspensions, bien que plus petites et donc plus rigides que leurs variantes sur vélos électriques.
Pour finir sur ce point, notons qu’il existe aussi des trottinettes électriques permettant d’y attacher … une selle ! En effet, il n’est plus obligatoire dorénavant de circuler en trottinette debout : la position assise est possible. Attention toutefois : la trottinette sera alors considérée comme un scooter aux yeux de la loi.
Enfin de compte, l’argument du confort est plus difficile à traiter qu’il y paraît. Pour mieux le saisir, il est important de confronter le vélo électrique et la trottinette électrique à d’autres critères comme la praticité générale de l’appareil.

Le critère de la praticité

Peut-on plier un vélo électrique comme on plie une trottinette ? Quel est le poids d’une trottinette électrique ? Cette rubrique vise à analyser les différents aspects qui font qu’une solution serait plus pratique qu’une autre, dans la généralité.
Le critère dont on entend le plus parler est certainement celui de l’encombrement. Il est vrai que si une trottinette électrique ou un vélo électrique permet d’aller au bureau sans se fatiguer et en esquivant les bouchons, la question de son rangement une fois arrivé se pose.
De manière générale, la plupart des équipements de déplacement électriques peuvent se plier afin de se rendre oubliables, ou presque. En effet, le vélo électrique permet souvent de rabattre le guidon et d’abaisser la selle pour rendre le vélo plus compact. De son côté, la trottinette se plie à toutes vos exigences et propose un pliage rapide, facile et surtout très efficace. Certains modèles permettent même de tirer la trottinette comme une valise afin de ne pas avoir à la porter.
Au bureau, la taille du bureau ou de l’espace dédié au rangement des vélos et trottinettes est un critère à prendre en compte. Si la très grande majorité des espaces de travail permettront de faire entrer la trottinette électrique au bureau, le vélo devra la plupart du temps rester dehors. S’il n’y a aucun espace sécurisé et dédié à leur rangement, cela peut vite devenir un problème pour la sécurité du véhicule.
De la même manière, dans les transports en commun, il est souvent impensable de porter son vélo électrique en heure de pointe. Et le poids moyen de 25 Kg pour un vélo électrique n’arrange rien. De son côté la trottinette électrique la plus légère approche les 8 Kg pour les versions les plus citadines.
Enfin, notons qu’il est tout de même bien plus pratique de transporter des bagages sur un vélo électrique avec panier et un porte-bagage à l’arrière que sur une trottinette, où la seule option valable sera le sac à dos.

Achetez votre vélo électrique à prix cassé chez iMooving

Bien choisir son vélo ou sa trottinette en fonction des prix

Le prix est évidemment un critère très important à l’achat d’un vélo ou d’une trottinette électrique ! Même si ces équipements permettent d’économiser énormément sur le carburant, acheter un vélo ou trottinette électrique est un vrai investissement qui deviendra rentable au fur et à mesure que vous l’utiliserez.
Ainsi, alors qu’il est couramment admis que le prix moyen d’un vélo électrique avoisine les 1500 à 2000€, celui d’un modèle tout terrain, plus performant et avec des matériaux plus résistants se rapproche plutôt des 4500 à 5000€. Ici plus que jamais, c’est une question de besoin.
Du côté des trottinettes électriques, le prix moyen se situe aux alentours des 450€ avec des pointes à 3500 voire 4000€ pour certains modèles très hauts-de-gamme qui répondent à des besoins très spécifiques.

Entre la trottinette électrique et le vélo électrique, qui gagne ?

Nous avons vu ensemble les principaux critères permettant de faire son choix entre le vélo électrique et la trottinette électrique.

Vélo électrique Trottinette électrique
Points positifs Points positifs
Grande autonomie (50 Km en moyenne, jusqu’à 110 Km pour certains modèles)
Bien plus confortable qu’une trottinette
Une plus grande capacité de franchissement et donc une plus grande facilité de conduite quelle que soit la route
Tarif bien plus faible, même en choisissant des modèles qualitatifs
Facile à porter dans les transports et à ranger dans le coffre ou au bureau
Une conduite très fluide permettant même de passer entre les voitures
Points négatifs Points négatifs
L’encombrement, qui empêche de prendre les transports en commun
Le prix, plus élevé que celui des trottinettes (environ 1500 à 2000€ en règle générale)
Obligation de conduire debout (sauf en cas de selle)
Moins confortable que le vélo
Quasiment aucune option permettant de transporter ses affaires

En fin de compte, la meilleure façon de choisir est de bien déterminer ses besoins.
Vous comptez utiliser votre trottinette ou vélo électrique uniquement en ville ? Favorisez la légèreté de la trottinette quitte à devoir faire des concessions sur l’autonomie de la batterie. Vous souhaitez plutôt l’utiliser pour toutes sortes de trajets, aussi bien en ville qu’en campagne ? Le vélo électrique offre cet aspect polyvalent.
Certains critères sont peu pertinents selon votre situation. Pour des déplacements exclusivement citadins sur de courtes distances, le critère de l’autonomie n’a pas vraiment de sens. Il en est de même, par exemple, du critère du poids de l’équipement s’il s’agit surtout de se balader en campagne avec son vélo électrique.
N’oublions pas que le critère de la vitesse est dans tous les cas peu pertinents : en France, tout appareil de ce type ne peut excéder les 25 Km/h sous peine d’amende.
De plus, certaines différences entre vélo électrique et trottinette électrique ont tendance à se gommer avec le temps. En effet, de plus en plus d’appareils sont désormais équipés d’écrans permettant de gérer l’autonomie de la batterie ou d’enclencher un autre mode de conduite, équipement jusque-là réservé aux seuls vélos électriques. De la même manière, il est de plus en plus courant de voir la présence d’au moins un frein à disque sur une trottinette électrique.
C’est donc tout naturellement qu’il existe désormais des vélos et trottinettes électriques qui présentent des caractéristiques hybrides comme les trottinettes électriques tout-terrain qui présentent une plus grande autonomie et même un second moteur pour aider dans les pentes.
Il existe aussi des vélos ultra compacts pensés avant tout pour les déplacements citadins, à l’instar de la draisienne électrique MoovWay, ultra légère avec une autonomie pensée pour les plus petits trajets (18 Km).
Quel que soit votre choix, les experts de iMooving pourront tout à fait vous aider et vous conseiller dans l’achat de votre vélo électrique ou trottinette électrique.

Partager: